Suivez-nous partout

Tech

Samsung pense à abandonner le lecteur d’empreintes de ses Smartphones

Contrairement à Apple et aux autres concurrents, Samsung a équipé le fleuron de sa gamme d’un lecteur d’empreinte digitale ultrasonique. Une technologie plus moderne, mais déjà piratée. Le fabricant pourrait lui tourner le dos et revenir à un lecteur optique.

Publié il y a

le

Samsung-Fingerprint-Sensor

Le lecteur d’empreinte digitale, caché sous l’écran, s’est démocratisé cette année, et la plupart des smartphones propose ce système pour le déverrouillage de l’appareil ou l’authentification en ligne. Samsung se distingue de la plupart des concurrents avec l’intégration d’un système ultrasonique, par opposition au système optique, semblable à un scanner. Ce sont des ondes ultrasons qui lisent les empreintes en 3D ; c’était censé être plus sécurisé, plus fiable, et devait permettre de s’identifier même si l’écran est sale.

Tout cela était très prometteur sauf que le système a été piraté quelques jours après le lancement du Galaxy S10, et aujourd’hui, on apprend que le fabricant sud-coréen a été refroidi par cette démonstration qui ne nécessitait que 15 minutes pour prendre la main sur le smartphone.

Une très mauvaise image à corriger
Il faut dire que la faille avait carrément contraint les banques à désactiver l’authentification par empreinte digitale pour le S10 et le Note 10. Selon le Korea Times, et même si la faille a depuis été corrigée, Samsung envisagerait ainsi d’abandonner cette solution développée par Qualcomm, et de revenir à un lecteur optique, toujours caché sous l’écran. Cela concernerait les smartphones qui sortiront en 2020, et on pense évidemment au très attendu Galaxy S11 qui fourmille déjà de nouveautés.

Du côté de Qualcomm, le lancement de la deuxième génération de ce lecteur ultrasonique est annoncé, mais le très probable retrait de Samsung pourrait faire boule de neige, et d’autres fabricants pourraient délaisser cette solution qui souffre désormais d’une très mauvaise image alors que les banques, les messageries ou encore les sites marchands exigent désormais de s’identifier avec un système biométrique.


Source : Futura Sciences

Continuer la lecture
Cliquez ici pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Actualité

L’iPhone 11 vous localise régulièrement, Apple s’en explique

Apple se défend de suivre à la trace tous les utilisateurs d’iPhone 11, 11 Pro et 11 Pro Max.

Publié il y a

le

Par

apple iphone algérie

Lancé en septembre 2019, l’iPhone 11 a récemment été accusé par le chercheur en sécurité Brian Krebs de vérifier et mettre à jour la localisation de l’appareil, en direct et en continu, et ce malgré le fait de désactiver les services de localisation. Apple a réagi.

Apple invoque des raisons légales

La firme de Cupertino a ainsi expliqué, dans un communiqué envoyé à TechCrunch, que la nouvelle génération d’iPhone (11, 11 Pro et 11 Pro Max) doit réaliser constamment des vérifications de localisation afin d’utiliser en toute légalité la technologie « ultra wideband » (UWB) de ses puces.

Un porte-parole du groupe américain fait savoir qu’un règlement international oblige Apple à désactiver l’UWB dans certaines zones. L’entreprise estime donc qu’il est nécessaire de vérifier en permanence où se trouve l’iPhone afin d’arrêter automatiquement l’UWB si besoin, et le laisser actif autant que possible.

Pas de problème de confidentialité

Si on comprend les contraintes techniques et légales auxquelles Apple est soumise, cette justification ne permet pas, en revanche, de rassurer les utilisateurs quant aux problématiques de données personnelles et de vie privée.

Là encore, la marque à la pomme s’est montrée rassurante. Elle assure que le système de vérification en continu de la localisation est géré « entièrement par l’appareil » et qu’aucune donnée liée à cette option n’est envoyée sur les serveurs d’Apple.

Néanmoins, l’entreprise indique aussi que lors d’une prochaine mise à jour d’iOS, il deviendra possible de désactiver cette fonctionnalité de suivi automatique de la localisation. Cela s’accompagnera bien sûr aussi de l’arrêt complet de l’UBW sur l’iPhone, pour la question de droit international évoquée précédemment. Cela pourrait alors altérer les performances du smartphone à certains égards, l’UBW étant très peu sensible aux interférences et plus précis que d’autres technologies de communication sans fil comme le Wi-Fi et le Bluetooth par exemple.


Source : TechCrunch

Continuer la lecture

Actualité