Samsung pense à abandonner le lecteur d'empreintes de ses Smartphones
Suivez-nous partout

Tech

Samsung pense à abandonner le lecteur d’empreintes de ses Smartphones

Contrairement à Apple et aux autres concurrents, Samsung a équipé le fleuron de sa gamme d’un lecteur d’empreinte digitale ultrasonique. Une technologie plus moderne, mais déjà piratée. Le fabricant pourrait lui tourner le dos et revenir à un lecteur optique.

Publié il y a

le

Samsung-Fingerprint-Sensor

Le lecteur d’empreinte digitale, caché sous l’écran, s’est démocratisé cette année, et la plupart des smartphones propose ce système pour le déverrouillage de l’appareil ou l’authentification en ligne. Samsung se distingue de la plupart des concurrents avec l’intégration d’un système ultrasonique, par opposition au système optique, semblable à un scanner. Ce sont des ondes ultrasons qui lisent les empreintes en 3D ; c’était censé être plus sécurisé, plus fiable, et devait permettre de s’identifier même si l’écran est sale.

Tout cela était très prometteur sauf que le système a été piraté quelques jours après le lancement du Galaxy S10, et aujourd’hui, on apprend que le fabricant sud-coréen a été refroidi par cette démonstration qui ne nécessitait que 15 minutes pour prendre la main sur le smartphone.

Une très mauvaise image à corriger
Il faut dire que la faille avait carrément contraint les banques à désactiver l’authentification par empreinte digitale pour le S10 et le Note 10. Selon le Korea Times, et même si la faille a depuis été corrigée, Samsung envisagerait ainsi d’abandonner cette solution développée par Qualcomm, et de revenir à un lecteur optique, toujours caché sous l’écran. Cela concernerait les smartphones qui sortiront en 2020, et on pense évidemment au très attendu Galaxy S11 qui fourmille déjà de nouveautés.

Du côté de Qualcomm, le lancement de la deuxième génération de ce lecteur ultrasonique est annoncé, mais le très probable retrait de Samsung pourrait faire boule de neige, et d’autres fabricants pourraient délaisser cette solution qui souffre désormais d’une très mauvaise image alors que les banques, les messageries ou encore les sites marchands exigent désormais de s’identifier avec un système biométrique.


Source : Futura Sciences

Continuer la lecture
Cliquez ici pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Actualité

Redmi & Xiaomi, en Algérie les prix flambent !

Suite à une saisie douanière de téléphones mobiles importés de chine , Des revendeurs qui avaient passés commandes sur plusieurs sites chinois proposant les mobiles tant appréciés en Algérie

Publié il y a

le

Redmi & Xiaomi, en Algérie les prix flambent !

Suite à une saisie douanière de téléphones mobiles importés de chine , Des revendeurs qui avaient passés commandes sur plusieurs sites chinois proposant les mobiles tant appréciés en Algérie pour leur qualité prix,  ces derniers n’ont pas hésitaient à augmenter !

Par conséquent , les produits des deux marques chinoises ressentent une hausse de prix quant à leurs modèles vendus habituellement  à 27.000 DA en moyenne (Redmi 8A) à 30.000 Da et certains modèles plus haut dans la gamme affiche une hausse avec une moyenne de 15.000 DA.

 

Les prix risquent de grimper encore tant que cette situation n’aura pas été réguler !

PRIX ACTUELS (Juin 2020)

 

  • Pocophone F1 /50.000 DA
  • Redmi 8 / 33.000 DA
  • Redmi 8A / 30.000 DA
  • Redmi Go / 18.500 DA
  • Redmi Note 8 / 42.000 DA
  • Redmi Note 8 Pro / 53.000 DA
  • Redmi Note 8T / 42.000 DA
  • Redmi 9S / 56.000 DA

  • Xiaomi Mi 8 / 50.000 DA
  • Xiaomi Mi 9 Lite / 39.000 DA
  • Xiaomi Mi 9T / 54.000 DA
  • Xiaomi Mi A3 / 38.000 DA
  • Xiaomi Note 10 / 88.000 DA
  • Xiaomi Mi Mix 3 / 65.000 DA

Continuer la lecture

Tech

Apple Store fermés alors que les cas du Coronavirus augmentent

Les fermetures en Floride, en Arizona et dans les Carolines mettent en évidence la méfiance des entreprises quant à la sécurité de la réouverture dans les points chauds de Covid19

Publié il y a

le

Apple Store fermés alors que les cas du Coronavirus augmentent

Apple a confirmé aujourd’hui des rumeurs antérieures selon lesquelles elle prévoyait de fermer des magasins rouverts dans quatre États.   Les emplacements touchés comprennent six magasins en Arizona, deux en Floride, deux autres en Caroline du Nord et un en Caroline du Sud.

«En raison des conditions actuelles de COVID-19 dans certaines des communautés que nous desservons, nous fermons temporairement des magasins dans ces régions. Nous prenons cette mesure avec une grande prudence alors que nous surveillons de près la situation et nous sommes impatients de voir nos équipes et nos clients revenir le plus tôt possible », a déclaré la société dans un communiqué à TechCrunch.

Cela fait un peu plus d’un mois que la société a commencé à rouvrir une poignée d’emplacements, alors que les États ont commencé des efforts de réouverture plus larges. L’entreprise a mis en place plusieurs garanties, notamment des exigences relatives aux masques, des contrôles de température et une distanciation sociale forcée, ainsi que des efforts de nettoyage étendus.

« Ce ne sont pas des décisions que nous nous précipitons », écrivait à l’époque le vice-président principal du commerce au détail, Deirdre O’Brien, « et une ouverture de magasin ne signifie en aucun cas que nous ne prendrons pas la mesure préventive de la fermer à nouveau si les conditions locales le justifient. »

On imagine que l’entreprise abordera la ré-ouverture de la même manière. Cependant, plusieurs États ont affiché une augmentation des cas de COVID-19 depuis que le gouvernement a entamé le processus de réouverture. L’Arizona, la Floride, l’Oklahoma, le Nevada, l’Oregon et le Texas ont tous enregistré des taux d’infection record au cours de la semaine dernière. Étant donné la nature incertaine de la propagation du virus, il semble probable que ce ne sera pas la dernière fois qu’Apple et d’autres détaillants doivent inverser la tendance.

 

Les emplacements suivants seront fermés à partir de demain,

Floride
  • Boutiques au bord de l’eau
  • Coconut Point
Caroline du Nord
  •  Parc du Sud
  • Centre commercial de Northlake
Caroline du Sud
  • Haywood Mall
Arizona
  • Chandler Fashion Center
  • Scottsdale Fashion Square
  • Pointe de flèche
  • SanTan Village
  • Quartier Scottsdale
  • La Encantada

 

  • Lien : https://www.apple.com/fr/shop/browse/store/temporary_closures

Continuer la lecture

Actualité

L’iPhone 11 vous localise régulièrement, Apple s’en explique

Apple se défend de suivre à la trace tous les utilisateurs d’iPhone 11, 11 Pro et 11 Pro Max.

Publié il y a

le

Par

apple iphone algérie

Lancé en septembre 2019, l’iPhone 11 a récemment été accusé par le chercheur en sécurité Brian Krebs de vérifier et mettre à jour la localisation de l’appareil, en direct et en continu, et ce malgré le fait de désactiver les services de localisation. Apple a réagi.

Apple invoque des raisons légales

La firme de Cupertino a ainsi expliqué, dans un communiqué envoyé à TechCrunch, que la nouvelle génération d’iPhone (11, 11 Pro et 11 Pro Max) doit réaliser constamment des vérifications de localisation afin d’utiliser en toute légalité la technologie « ultra wideband » (UWB) de ses puces.

Un porte-parole du groupe américain fait savoir qu’un règlement international oblige Apple à désactiver l’UWB dans certaines zones. L’entreprise estime donc qu’il est nécessaire de vérifier en permanence où se trouve l’iPhone afin d’arrêter automatiquement l’UWB si besoin, et le laisser actif autant que possible.

Pas de problème de confidentialité

Si on comprend les contraintes techniques et légales auxquelles Apple est soumise, cette justification ne permet pas, en revanche, de rassurer les utilisateurs quant aux problématiques de données personnelles et de vie privée.

Là encore, la marque à la pomme s’est montrée rassurante. Elle assure que le système de vérification en continu de la localisation est géré « entièrement par l’appareil » et qu’aucune donnée liée à cette option n’est envoyée sur les serveurs d’Apple.

Néanmoins, l’entreprise indique aussi que lors d’une prochaine mise à jour d’iOS, il deviendra possible de désactiver cette fonctionnalité de suivi automatique de la localisation. Cela s’accompagnera bien sûr aussi de l’arrêt complet de l’UBW sur l’iPhone, pour la question de droit international évoquée précédemment. Cela pourrait alors altérer les performances du smartphone à certains égards, l’UBW étant très peu sensible aux interférences et plus précis que d’autres technologies de communication sans fil comme le Wi-Fi et le Bluetooth par exemple.


Source : TechCrunch

Continuer la lecture

Actualité